visitergrandecanarie.com
Grande Canarie actuelle

17:47
 Nos offres
 Sur l’île
 Activités
 Infos utiles
 Savoir plus

L'escalade et la randonnée

Sports Nautiques
L'escalade et la randonnée
Autres sports

ESCALADE

 
L'environnement naturel qui offre l'Île de Grande Canarie aux amants du sport et de la disposition d'une infinité d'alternatives, combinent l'exercice avec la jouissance de paysages touffus dans l'intérieur, et avec des zones spectaculaires côtières.

Le climat qui règne dans l'Île le long de l'année invite à la pratique d'une grande variété de sport dans pleine nature : les randonnées, l'escalade ou les routes en bicyclette sont certains des meilleures alternatives touristiques dans Grande Canarie.

Grande Canarie c’est la scène parfaite pour le sport pas hivernal de montagne. L'un des plus populaires est l’escalade dans la roche, qui dans l'Île trouve un paradis inespéré de roche et de verticalité encore pour découvrir et qu'ont donné le lieu pour des zones importantes d'école.

L'ouverture incessante de nouvelles voies de difficultés donnent l'idée de l'apogée qu’expérimente la modalité
Les roches les plus antiques sont idéales pour l'escalade par sa grande solidité et adhérence. L'érosion a fini de modeler les éléments qui caractérisent aujourd'hui le paysage insulaire : des ravins, des falaises, des chaudières, des roches

Dans ceux-ci, il s'offre, le répertoire le plus complet de fissures, de cheminées, de plaques, dièdres, des extra-plombs, des toits, etc.. qui font de l'Île un mur d’entraînement gigantesque. Actuellement sont des escalades dans toute la géographie insulaire bien que ce sont les endroits avec des bons accès et meilleure roche où se trouvent les zones les plus populaires ou les écoles d'escalade.

Ensuite nous vous recommandons des lieux pour pratiquer ce sport :

Aux Sommets :


Roque Nublo : une aiguille de conglomérat excellent basaltique avec 12 belles voies et nombreuses variantes de difficulté, qui constitue le symbole naturel de Grande Canarie et origine de l'escalade insulaire.
Palmés: sur le Toscón de Tejeda.
Betancuria: dans Ayacata.
Narices: au pied de la partie du nord de Roque Bentayga, ci-mentionné d'escalade restreinte par sa valeur archéologique.
Circo rocoso Ayacata: un sanctuaire de l'escalade traditionnelle avec le plus grand nombre de voies classiques de longitude variée et de difficulté distribuées par les zones connues par la Librairie, el Frontón del GEC, la Candelilla, el Montañón..
El Pino y El Aserrador: ils offrent les plus hautes voies dans un mur de conglomérat basaltique de l'Île.

Au Nord-ouest.

Tamadaba : à plus de 1.000 mètres d'altitude sur la mer, le massif montagneux ancien couvert de pinède qui se coupe dans des murs verticaux.
Lomo Caraballo, Supernova, la Perfumería o El Gulich: avec sa voie fameuse Emiliano Zapata qu'ils ont faite de cette zone capitale sportive de l’escalade dans Grande Canarie.

Au Nord:

Costa Ayala: une école ancienne d'escalade située à 3 kilomètres de la capitale sur la route du nord.
Bañaderos: des falaises marines à 14 kilomètres de la capitale sur la route du nord
Meleguinas: en Santa Brígida.

Au Sud

La Sorrueda: dans le ravin de Tirajana, tout près de la Santa-Lucía, la première zone sportive d'escalade au Sud de Grande Canarie.
Fatagonia, dans le ravin de Fataga, proche du hameau du même nom celles que plus de visiteurs reçoivent.
Berriel ou Ayagaures avec la même qualité de roche et la climatologie méridionale que permettent de grimper pendant toute l'année.

Excepté dans des lieux comptés de propriété publique, usage militaire ou de sensibilité spéciale écologique, des interdictions n'existent pas pour la pratique sportive. Les limitations uniques consistent en ce qu'ils règlent l'usage et la jouissance des espaces naturels, ils évitent l'impact ambiant et les préjudices à la manière de vie ou des habitants des zones rurales. La pratique sportive de l'escalade exige la documentation réglementaire : la permission fédérative, assurance de responsabilité civile, d'accident, etc.. Il est recommandé d'agrandir ou d'actualiser l'information sur les zones d'escalade, de réglementations, d'équipe... à travers de la Fédération Canarienne de l'Alpinisme et de l'Escalade ou s'accompagner des alpinistes locaux.



Randonnée

Grande Canarie est un paradis authentique pour les amants de la nature et, spécialement, pour les aides-soignants des randonnées par ses paysages et le climat est idéal pour découvrir les trésors de la nature et l’histoire que l'on cache à l'intérieur des 32 espaces naturels protégés dans lesquels l'Île est divisée, à travers d'un réseau dense de sentiers.

L'Île a un périmètre presque circulaire avec son sommet situé dans le plein centre de l'Île. Cela donne lieu pour son relief caractéristique de profil conique sillonné par des ravins profonds distribués en forme d'éventail et par des grandes dépressions d'origine volcanique ou érosif : les chaudières.
 Cependant, existent des grandes différences  geomorphologiques entre le relief doux nord-oriental et l'orographie abrupte du sud-ouest.

Sa climatologie est réellement paisible et, selon l’orientation ou l’altitude, donne lieu pour des différents microclimats que divisent à l'Île en trois contrées bioclimatiques : au NE, l'Alizé-canarien ou l’île humide, la Xero-canarienne ou l’île sèche au SO et, au-dessus du 1500 m, les Sommets.
                         
La géographie insulaire se trouve sillonnée par un réseau embrouillé de communications pédestres, qui vont depuis des pistes faciles forestières et des chemins réels ou dès un fer à cheval jusqu'aux sentiers réservés pour d’experts des randonnées

Les dimensions de l'Île et son relief agreste donnent lieu pour d’itinéraires de court parcours et de grande dénivellation. Selon son tracé ceux-ci peuvent être "de côte jusqu'au sommet", peu inclinés et presque rectilignes pour s'écouler le long des ravins et "concentriques ou transversaux", plus en forme de serpent et dressés, qui croisent ces accidents du terrain.

Connaître les différentes particularités du relief et les microclimats de Grande Canarie est fondamental pour l'élection adéquate de l'itinéraire et des chaussures, des vêtements, de l'alimentation, etc.. qui requiert son parcours.     

On n'a pas besoin d'un équipe très technique. Cela oui, les chaussures doivent être quelque chose de plus robuste que l'habituel de randonnées. On recommande des bottes de montagne, plus solides, imperméables et d'une bonne fixation de chevilles en laissant les chaussons sportifs ou les sandales pour des courts parcours ou repos.


Les vêtements ont à s'adapter aux conditions métérologiques du jour et à la zone de l'itinéraire. Excepté dans les zones libres de végétation, on déconseille l'usage des tissus délicats ou des courts vêtements, shorts, tops, etc..

Les compléments les plus recommandés sont, les sacs à dos, les bâtons ou des bâtons télescopiques de marche, des casquettes, de caméra photographique ou de vidéo, et un téléphone mobile, par sûreté.

Actuellement, des projets et d’oeuvres de signalisation sont réalisés dans les chemins principaux de l'Île.

Il existent des diverses publications et des guides qui recueillent des descriptions détaillées et des cartes du réseau insulaire de sentiers.

Si vous voulez faire des randonnées guidés, dans notre section d’excurtions vous trouverez plus d’information ou si vous préferez de faire vous même des routes, dans notre section de routes il y a quelques propositions.


Contact - Site Map - © visitergrandecanarie.com 2009